FAQ

Tout savoir sur la prise de sang et l’examen d’urine

DOIT-ON ÊTRE À JEUN AVANT UN EXAMEN?

L’ingestion d’aliments peut fausser les résultats de certains tests (ex: prise de sang pour le taux d’acide urique ou de fer). C’est particulièrement le cas pour le taux de sucre et de graisse : un simple café peut venir perturber ces résultats. De plus, le taux de triglycérides, de transaminases, de glucose, de leucocytes, de bilirubine et de potassium peuvent être faussés de 10 % à 50 % à la suite d’un repas moyen.

Certains résultats sont peu faussés (moins de 5 %) par l’ingestion d’aliments. C’est notamment le cas du taux de sodium, de cholestérol, de calcium, de protides et du nombre d’hématies.

Finalement, lors des tests de recherche d’anticorps ou de sérologies, l’ingestion d’aliments n’a aucune incidence sur les résultats. Il n’est donc pas requis d’être à jeun dans ces cas.

Y A-T-IL UNE HEURE POUR LES PRISES DE SANG ?

Certains paramètres sanguins dosés en laboratoire évoluent en fonction du moment de la journée. On dit qu’ils sont soumis à un rythme circadien.

C’est la raison pour laquelle, indépendamment de la nécessité d’être à jeun ou non, il peut vous être demandé de vous soumettre à la prise de sang le matin.

C’est également la raison pour laquelle, dans certains cas, votre médecin notera une ou des heures précises de la journée auxquelles il souhaite que l’on réalise le prélèvement.

Afin de vous simplifier la prise de rendez-vous, Bioanalyse propose à se clientèle un service de prise de sang à domicile ou à votre travail.

QUE FAIRE LORSQU’UN EXAMEN D’URINE VOUS EST PRESCRIT?

Renseignements sur les conditions de recueil.

Recherche d’infection urinaire:

Il faut tout d’abord se procurer un flacon stérile (plus ou moins 40 ml) auprès du laboratoire ou d’une pharmacie. Ensuite, il faut désinfecter le méat urinaire avec des compresses désinfectantes adaptées disponibles au laboratoire. Il est préférable de faire le recueil d’un échantillon d’urine du matin en milieu de miction. Ce recueil est fait dans la mesure du possible au laboratoire, il convient dans tous les cas de minimiser le délai entre la miction et la mise en culture.

Pour une recherche simple de type albumine-sucre sur un échantillon, les conditions de recueil sont comparables, mais l’asepsie n’est pas nécessaire.

Examens sur l’urine produite en 24 heures?

Examen d’urine par les cliniques médicales BioanalyseLe but est de recueillir l’intégralité de l’urine produite par les reins en 24 heures. Pour ce faire, il est nécessaire de se procurer le ou les flacons (plus ou moins 2 l) auprès du laboratoire. Selon le type d’examen à réaliser, certaines substances peuvent s’y retrouver préalablement. Il est bien important de les laisser telles quelles et de ne pas les manipuler. La première urine de la journée se fait normalement dans la toilette. Par la suite, il est nécessaire d’uriner chaque fois dans le flacon pendant les 24 prochaines heures. Il est primordial d’uriner dans le flacon une dernière fois à la toute fin du 24 heures et de le ramener rempli au laboratoire.

Note :

Pour vous aider à suivre la bonne démarche, des étiquettes explicatives sous forme de bandes dessinées sont collées sur les flacons. Pour d’autres types d’examens ou si vous avez un doute, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de Bioanalyse.

EN QUOI CONSISTE LA PRISE DE SANG?

prise de sang dans les cliniques BioanalysePour pouvoir analyser votre sang, il faut d’abord le recueillir. Quoi de plus simple et de plus rapide qu’une prise de sang? Vous devez tout d’abord vous rendre, à jeun ou non (selon les indications du médecin qui vous a prescrit la prise de sang), dans un laboratoire médical. Un infirmier ou une infirmière vous prélèvera quelques centilitres de sang selon une technique bien codifiée : après avoir serré votre bras à l’aide d’un caoutchouc (pour faire gonfler les veines), une aiguille est introduite dans une veine de l’avant-bras ou du pli du coude en suivant des règles de désinfection rigoureuses. On fait ensuite couler le sang à l’intérieur de petits tubes dont le nombre varie en fonction des examens requis. Les éprouvettes sont immédiatement étiquetées avec votre nom. Après la prise de sang, vous serez invité à appuyer sur la ponction pendant quelques minutes avec une compresse. Le sang s’arrêtera rapidement de couler. Si vos veines sont abîmées ou très souvent sollicitées, l’infirmier utilisera un cathéter plutôt qu’une seringue pour recueillir votre sang. Pour les nourrissons, du matériel adapté (mini-cathéter) permet de réaliser plus facilement la prise de sang. Renseignez-vous auprès du laboratoire désiré pour voir s’il est équipé et habitué à prélever du sang chez les tout-petits.

COMMENT SE DÉROULE UNE ANALYSE DE SANG ?

La plupart des analyses sont réalisées dans des laboratoires de biologie médicale. Par contre, les analyses les plus poussées sont effectuées par des laboratoires spécialisés, généralement situés à hôpital. Ces examens sont aujourd’hui soumis à un contrôle de qualité très strict et sont effectués en majorité à l’aide de machines perfectionnées qui réalisent les analyses de façon quasi automatique. Vous pouvez ainsi obtenir vos résultats rapidement et avec très peu de risques d’erreurs.

À QUOI SERT UNE ANALYSE DE SANG ?

Contrairement à la croyance populaire, il n’existe pas d’analyse complète du sang. Cela n’a d’ailleurs pas de sens : le nombre et le type de tests varient beaucoup en fonction de ce que le médecin recherche. Trois scénarios sont possibles :

Smiley face Soit, après un examen clinique soigneux, le médecin a besoin d’informations complémentaires pour poser un diagnostic. Il peut alors recommander une prise de sang « de débroussaillage ». Cette analyse compte généralement quelques tests de base qui peuvent fournir des renseignements utiles sur le fonctionnement des grands systèmes du corps (en général, sur le nombre de globules rouges et blancs, sur la quantité de plaquettes, sur la présence d’une inflammation, d’une infection, etc.);
Smiley face Soit la prise de sang doit permettre d’approfondir un diagnostic déjà posé, en essayant de préciser les perturbations des systèmes internes concernés;
Smiley face Soit la prise de sang est utilisée dans le suivi et le contrôle de certaines maladies chroniques comme le diabète, l’insuffisance rénale ou l’hépatite. Elle portera alors uniquement sur des tests spécifiques à ce type de problèmes.

 

COMBIEN COÛTENT LES SERVICES DE BIOANALYSE ?

Cela dépend des analyses demandées, mais, en général, elles sont remboursées par la majorité des assureurs privés et collectifs.